top of page

Volley : les Japonais reviennent dans la cour des grands

Cette année 2023 a été une belle référence pour le pays du Soleil Levant au Volley ! En haut de la fiche dans les années 70, les Nippons sont passés d’une sélection banale à une nation redevenue forte. Le Japon a témoigné cette nette progression lors la dernière édition de la Ligue des Nations. Itinéraire japonais de l’ombre à la lumière !

Les Japonais au sommet

La grandeur passé des Japonais


Les Nippons étaient au somment dans les années 70 ! Le Japon a côtoyé les meilleurs à l’image de leur victoire lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972. Dans la cité de la Bavière, l’équipe de l’époque, composée notamment de Masayuki Minami, Yūzo Nakamura ou encore Seiji Oko, a triomphé en prenant le dessus sur la formation de l’Allemagne en 4 sets (3-1 : 11-15 15-2 15-10 15-10). Dans cette période, les Samouraïs ont été médaillés de bronze à deux reprises en championnat du monde (1970 et 1974). Après ces performances de haut niveau, le Japon va progressivement être relégué au second rôle et n’est plus apparus dans l’élite mondiale pendant plusieurs années malgré des victoires continentales.


Le Japon sort du trou noir pour briller


Les Samouraïs trouvent les sommets grâce à l’effet français. Philippe Blain a commencé son aventure au Pays du Soleil Levant en 2016. Sélectionneur de la France et de la Pologne, le Montpelliérain était d’abord adjoint avant de prendre seul la direction de la sélection dans l’objectif d’être prêt pour les Jeux de Tokyo en 2021. La touche française a eu un écho très positif en compétition internationale. Les Japonais ont montré d’ailleurs un bon visage au dernier tournoi olympique en atteignant les quarts de finale (défaite contre le Brésil en 3 sets). Ils ont aussi montré leur évolution fulgurante lors des deux dernières éditions de la Ligue des Nations.


Eliminés en quart de finale en 2022, les Japonais ont pris la troisième de la Ligue des Nations, cette année. La sélection de Blain a fait sensation lors du tour préliminaire. La formation asiatique a longtemps tenu la première place en alignant 10 victoires consécutives. Finalement, la troupe nippone s’est contentée de la deuxième place derrière les Etats-Unis après avoir concédé deux revers. En phase finale, elle a vaincu la Slovénie (3-0) en quart de finale grâce à la grosse prestation du capitaine Yuki Ishikawa auteur de 27 points. Au tour suivant, l’équipe de Philippe Blain s’est inclinée contre la Pologne (1-3), vainqueur de la compétition. Elle a terminé néanmoins avec une médaille e bronze à la suite de son succès en petite finale face à l’Italie (3-2).

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page