top of page

O’Malley, un champion pur produit de l’UFC

Nouveau leadership dans la catégorie des poids cops. Lors de l’UFC 292, Sean O’Malley a conquis la ceinture de champion au détriment d’Aljamain Sterling. Ceci est un scénario surprenant mais programmé. Analyse marketing d’un plan bien mis en place.

Sean O'Malley

Sean O’Malley sur le trône des poids cops


Aljamain Sterling soumis face à la puissance du Sugar. Tout commençait bien pour le combattant qui disputait sa 4e défense de ceinture dans la catégorie cops. Sterling avait dominé la première reprise avec un bon jeu de pression sur Sean O’Malley. En début de combat, il contrôlait l’octogone en annihilant les déplacements de l’adversaire. Au deuxième round, on a retrouvé le même physionomie de combat mais O’Malley a salement réagi des ténèbres.


En jugeant parfaitement la distance sur une esquive du direct du gauche de Sterling, Sean O’Malley a déclenché un contre par un crochet du droit assassin projetant son vis-à-vis au sol. Le combattant a ensuite poussé l’arbitre à interrompre le combat par des enchainements de coups. A 28 ans, Sugar devient champion en cops et pourrait régner sur la longue durée à l’issue d’une trajectoire de carrière très particulière. Dana White et l’UFC ont joué un rôle important sur la mise en lumière de Sean O’Malley !


Le champion et nouveau produit marketing après Conor McGregor


Sean O’Malley semblerait être l’image de l’UFC remplacer Conor McGregor. Le combattant natif de Helena (Montana) a été très rapidement propulsé au titre pour une ceinture. Pour dire, Aljamain Sterling, 34 ans, a dû attendre 2569 jours pour combattre pour le titre alors que O’Malley a patienté seulement au bout du 2223e jour à l’UFC. De plus, le champion actuel a affronté des oppositions abordables par rapport Sterling. Ce dernier a eu un parcours très ardu à l’image de la victoire contre Cody Stamann, Pedro Munhoz ou Cory Sandhagen. Mis en lumière sur certaines carte principale, O’Malley a eu des confrontations assez abordables avec des succès probants. Il a tapé ensuite dans l’œil du large public en s’offrant une victoire surprise par décision partagée contre le Russe Petr Yan, ancien maître des cops.


Mr Sugar, l’image de l’UFC en remplacement de Conor McGregor. Sean O’Malley semblerait être la tête d’affiche de l’organisation au regard sa valeur actuelle. Sugar devient une personnalité attractive grâce à son style de combat dans l’octogone. Entre technicité et rapidité d’exécution en boxe anglaise, O’Malley a enregistré des performances spectaculaires avec des nombreux victoires avant la limite. De plus, son caractère est très plébiscité par sa communauté de fans. Très atypique à l’image de sa chevelure colorée, « Sugar » ne laisse pas indifférent aux yeux des amateurs de MMA. Comme McGregor, il est adepte du trash-talking avec une pincée d’égocentrisme.


Sean O’Malley a atteint le sommet. L’objectif à long terme est d’y rester ! Depuis son apparition à l’UFC, « Sugar » s’est démarqué des autres combattants avec un style de combat et une personnalité atypique. L’UFC, comme avec Conor McGregor, a utilisé l’image marketing de O’Malley pour mettre en avant son organisation et sa ligue par le MMA. L’actuel champion des cops possède une forte valeur. Pour dire, avant son titre, le combattant gagnait plus d’argent que Sterling avec des bonus supplémentaires. Dana White a sans doute trouvé sa poule aux œufs d’or.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page