top of page

Kikadi : pourquoi Éric Di Meco ne tacle plus fort ?

Dernière mise à jour : 28 déc. 2022


Di Méco est devenu l’ombre de lui. Le multiple champion du monde du Kikadi enchaîne les échecs comme des perles. Il perd même régulièrement face au duo intellectuellement terrible Vincent Moscato/Denis Charvet. Quelles sont les raisons de cette chute vertigineuse de cette légende ? Décryptage d’un Éric Di Meco qui n’embellit plus le…


Rico del Prado, une saison 2022 très décevante au Kikadi


Une année à effacer des mémoires des Kikadistes fervents supporters d’Éric Di Méco. Le Marseillais a sombré dans la médiocrité avec des prestations d’un bas niveau. Le joueur a vécu sur des courts d’éclat et a manqué de régularité sur la saison. On peut prendre de son duo avec Stephen Brun. Ancien basketball mondialement connu seulement dans la ville de Boulazac, la grande tige, spécialiste de jeux de mots venant du Multiverse, a collaboré de nombreuses fois avec Di Méco pour aligner des victoires. Cependant, le duo nommé par les intimes Scottie Pipouille/ Michael Jordinho, livre des performances décevantes plus « Toute Étoiles Jeux » que des actions All Star Game. Les Alley-oops, dunks, fade away ont marché dans les matchs insignifiants mais ont été inefficaces dans les moments importants pour décrocher un Grand Chelem.


« Le plus intelligent d’entre nous » éteint Di Méco


Pierre Dorian dit « Bravo Pierrot », l’ennemi n°1 d’Éric Di Méco ! Le Marseillais ne fait pas long feu face au « Pivert » qui a pris l’ascendant cette saison. Le journaliste bobo roulant à vélo moustache s’avère le meilleur joueur du Kikadi, cette saison. Bien qu’il traîne souvent sur le dos Vincent Moscato dit « Sir Mister Air Kikadi », Dorian trouve les moyens de surmonter les obstacles pour agrandir son empreinte dans l’histoire du Kikadi. Grande star de la discipline, le « Pivert » témoigne toutefois les mauvais côtés d’un champion : mauvaise fois, contestations, arrogance et copinage avec l’arbitre Adrien Aigoin, mathématicien-comptable à ses temps perdus. Comme le PSG, il a éteint le…


Éric Di Méco, victime des charades de Fleu Fleu


Le roi du Roucas met genou à terre quand les Kikadi sont présentés par le redoutables Frédéric Pohier. Éric Di Méco n’arrive plus à se concentrer sur les questions devenues futuristes. Fleu Fleu, comédien des Cours Dormant (l’antichambre des Cours Florent), devient une énigme à déchiffrer pour Di Méco qui ne trouve pas de réponses. L’ancienne légende du Kikadi voit régulièrement Dorian résoudre l’équitation Fleu Fleu. Les Golden Carottes se situent souvent dans le cucul de Di Méco. Paramment, le joueur qui tacle fort ne fait plus peur.


Décevant à ce jour, Rico del Prado n’a pas embelli le… Mais on espère que cette légende (roi des ruptures) retrouvera sa grandeur du passé. D'ailleurs on entend à la fenêtre un vieux de 60 ans crier : « Ils vont tué le Kikadi. »

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page