top of page

Interview : Grazia dell'Oglio, l’histoire sportive d’une juge en Culturisme

29 octobre, le gala international de Culturisme se déroulera à Colombes grâce à l’organisateur Joël Gata. Pour en savoir plus concernant ce rendez-vous important, on s’est entretenu avec une membre du jury. Grazia dell'Oglio, femme à multiples facettes, parle de son rôle dans cet évènement, de la discipline qui combine esthétique et muscle et de son parcours sportif. Questions-réponses avec une grande dame qui a le sport dans le sang.

Juge dans un concours de Culturisme
Source Photo : Nice Matin

Pouvez-vous vous présenter et raconter votre parcours sportif ?


Grazia dell'Oglio : Je m’appelle Grazia dell’Oglio, descendante d’un aïeul champion de Savate et d’une grand-mère guérisseuse. Depuis 30 ans, je suis dans le milieu sportif en tant qu’athlète, éducatrice sportive et formatrice, spécialisée en Pilates et coaching d’accompagnement. Le sport a toujours fait partie de mon quotidien et de mon bien-être. C’est important pour moi d’exercer une pratique sportive de façon quotidienne. Cela me permet de garder une discipline, maintenir une bonne structure physique et d’entretenir une bonne santé émotionnelle.


Comment êtes-vous tombé dans le monde du Culturisme ?


Grazia dell'Oglio : À la suite d’un grave accident, le corps médical avait décrété que ma carrière sportive devait être interrompue. Réfutant ce diagnostic, j’ai eu le pouvoir de penser que le possible était bien présent. Grâce à ma force mentale, j’ai pu poursuivre mes entraînements de Culturisme. D’ailleurs, j’ai remporté 3 médailles en une année dans la catégorie Bikini.


Est-ce que la pratique féminine est minoritaire ou majoritaire, aujourd'hui par rapport à avant ?


Grazia dell'Oglio : De façon générale, c’est équilibré ! D'ailleurs, les femmes sont de plus en plus nombreuses à pratiquer le Culturisme et s'alignent en compétition. Dans le monde du Bodybuilding, la seule différence réside sur le nombre de catégories conséquent chez les hommes notamment au niveau des tranches d’âge.


Pratiquante en compétition à formatrice et coach indépendante, quel a été le basculement ?


Grazia dell'Oglio : Je dirais que c'est la suite logique de ma carrière sportive. Je suis passée de sportive de haut niveau en Aviron puis éducatrice sportive à coach spécialisée en Fitness et cours collectifs pendant environ 35 ans. Par la suite, j’ai préféré réduire mon temps d’enseignement (car c’est très éprouvant physiquement). Cette initiative a permis de me donner envie de former une nouvelle génération d’éducateurs sportifs, partager mon savoir et mon expérience. Hormis mon métier de formatrice, je suis thérapeute spécialisée en hypnose et programmation neuro linguistique (méthodologie très prisée et utile pour la performance sportive).


Vu que vous serez juge au gala international de Colombes organisé par Joël Gata, quels sont les critères pour réussir une performance dans un concours ? Comment fonctionne la notation ?


Grazia dell'Oglio : Pour répondre à votre question, il y a plusieurs catégories en fonction du genre ainsi que des critères physiques propres à chaque catégorie. Je vais vous donner un exemple car la liste serait trop longue pour décrire toutes les classes de poids et d’âge.


N.B : En compétition, on trouve la catégorie Fitness, Figure et notamment Bikini. Chez les hommes, on distingue la catégorie Bodybuilding, Physique ou encore Fitness. Afin de bien comprendre la notation et les critères d'une catégorie, Grazia dell'Oglio mentionne la catégorie masculine Classic Physique et nous dirige vers un extrait de l’article Tout savoir sur les compétitions de bodybuilding sur le site Julien Quaglierini.com.


La catégorie Classic Physique est apparue en 2016 pour retrouver l’esprit de l’âge d’or du body. Leurs physiques se rapprochent d’Arnold et Frank Zane de l’époque. Il y a un ratio taille poids à respecter pour cette catégorie afin de ne pas tomber dans la masse à outrance. La veille de la compétition, il y a ce que l’on appelle la pesé, pour vérifier que les compétiteurs ne dépassent pas le ratio taille poids. La tenue des compétiteurs est un short court de couleur noir uni et qui ne brille pas. Il doit être mat et ne doit pas montrer de marques apparentes. Comme tous les autres compétiteurs, le numéro doit être porté à gauche côté hanche sur le maillot. Les concurrents effectuent leurs poses pieds nus. Aucun bijou n’est accepté. Il y a 2 passages. Le premier passage avec les poses imposées ci-dessous : 1. Double biceps de face ; 2. Biceps cage ; 3. Double biceps de dos ; 4. Abdominaux et cuisses ; 5. Pose classique préférée.


Le second passage est une routine libre de 1 minute 30 sur une musique choisie par le compétiteur qui peut alors s’exprimer librement sur scène en mettant en valeur ses muscles dans une chorégraphie qu’il aura construite. Les notes des juges se fixent sur un corps musclé en forme de X avec une symétrie parfaite. Le ratio taille poids étant respecté, il n’y a pas de course à la grosseur mais surtout à l’esthétisme qui est primordial dans cette catégorie. Enfin il y a des points également sur la routine.

Culturisme catégorie poids taille
La catégorie Classic Physique avec une limite de poids imposé par taille. Il y a des classes d’âge avec Junior (16 à 24 ans), Senior à partir de 24 ans, Master 1 (40 à 44 ans), Master 2 (45 à 49) et Master 3 (à partir de 50). Source Photo : capture d’écran du site Bodybuilding-coach.fr.

Juger en culturisme est semblable aux sports artistiques tels que la gymnastique ou le patinage ? L'opinion personnelle rentre-t-il en jeu pour noter un concurrent ?


Grazia dell'Oglio : Les critères sont différents dans la mesure ou c’est le côté esthétique (qualité musculaire, volume, sèche etc..) en fonction des catégories, des genres, qui prime. Il y a bien sur l'aspect performance qui intervient en amont, car cela demande une grande rigueur à tous les niveaux. Un entraînement sans relâche, une diète très précise et une période de sèche pour être parfait le jour J. Les athlètes doivent avoir une très grande motivation pour atteindre l’objectif le jour J.


Est-ce que vous pensez de l’ouverture du culturisme en faveur des sportifs en situation de handicap qui vont performer lors du gala international ?


Grazia dell'Oglio : Il y a une catégorie Handisport et nous avons de grands athlètes nationaux et internationaux en Culturisme. Je trouve cela très bien que le sport soit ouvert à tous, le handicap n'empêche pas une pratique sportive. Celle-ci sera adaptée en fonction du handicap, de la discipline et le sportif aura besoin d’un encadrement.


Un dernier mot pour conclure l'entretien ?


Grazia dell'Oglio : Bien merci de votre confiance pour cette interview, ainsi qu'à Joël Gata et hâte de vous retrouver pour partager cette belle compétition à venir.


11 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page