top of page

Vol vers Colombes pour le Culturisme

Dans la ville de Colombes, un 29 octobre au sein du Gymnase Ambroise Paré. Sur scène, les combattants luttent pour prendre la lumière. Le Culturisme est mis en avant dans le cadre d’un gala international organisé par Joël Gata. Immersion musculaire dans un endroit où les corps parlent leur propre langage.

Culturisme à Colombes
Les athlètes sur scène en mode pose devant les membres du jury et le public

Ambiance chaleureuse pour le gala de Culturisme

Culturisme à Colombes
Julien Stock concentré durant sa prestation dans la catégorie Handisport

Une compétition de toute une journée. Les amis, la famille, les connaissances et les néophytes sont en tribunes pour encourager et donner de la voix pour les concurrents et les concurrentes. Les catégories et les poses s’enchaînent au fur et à mesure afin de découvrir des corps à taille et poids de formes différentes. Les juges examinent, de A à Z, les performances des concurrents en mettant l’accent sur de nombreux paramètres notamment sur le surdéveloppement des muscles. Dans le gymnase d’Ambroise Paré à Colombes, l’atmosphère intimiste ne semble pas entraver le déroulement de l’évènement. Joël Gata, organisateur est au fur et aux moulins pour que la journée se passe comme prévu. Les présentateurs encadrent de manière parfaite les participants qui sont prêts à gravir les montagnes pour gagner.


Sur scène les combats font rage


La scène, l’arène où il faut s’imposer face aux autres ! Chez les hommes, on veut être à tout prix devant la lumière lorsque les participants posent en même temps sur une scène. En individuel, les participants lâchent toute leur puissance afin de livrer la meilleure prestation dans cet évènement. Ils tentent chacun de dévorer l’espace de la scène afin de s’approprier l’ensemble des projecteurs. Les juges sont tellement attentifs aux poses des athlètes qu’ils demandent d’ajuster la luminosité sur scène et de s’exiger aux concurrents d’effectuer un pas en arrière afin les projecteurs illuminent les muscles des concurrents. Tous les protagonistes prennent leur rôle au sérieux à l’image des animateurs. Un duo : un homme au micro pour annoncer les poses et présenter les athlètes et une femme qui guide les concurrents sur scène de l’entrée à la sortie de scène lors de leur passage. Ancien compétiteur, les animateurs sont très impliqués dans ce rendez-vous en rassurant et prodiguant des conseils importants aux combattants musclés.

Culturisme à Colombes
La présence des femmes durant l'évènement à travers diverses catégories

La récompense n’est pas seulement de gagner mais c’est d’être là


Une réunion entre passionnés de Culturisme ! Se voir, se voir à nouveau, découvrir, se découvrir ou encore rencontrer les autres, le Culturisme est un monde dans lequel tout le monde se connaît avec la présence de novices qui veulent se créer une place dans la discipline. La camaraderie entre concurrents est remarquablement avant, pendant et après la compétition. Lors de la remise des médailles, le respect se fait ressentir chez les athlètes.


Le Culturisme montre ses muscles. Cette discipline fait diffuser la passion à travers le public, les athlètes. Durant l’événement de Joël Gata, performer n’est pas le mot d’ordre. L’important était de se retrouver pour passer un bon moment. Oui, il y a eu des combats. Mais ses confrontations symbolisaient une détermination individuelle. Chaque personne sur scène donnait le meilleur de lui-même pour atteindre un but. Joël Gata a permis de faire des rencontres entre passionnés et pourrait donner envie à des néophytes de s’intéresser à la discipline. A Colombes, on déployait ses ailes pour briller sur scène.

1 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page