top of page

Les Européens 2022 à Anthony de Showdown, une discipline aux yeux fermés

Dernière mise à jour : 28 déc. 2022

Entre le 12 et 13 décembre, Showdown a été mis à l’honneur dans la ville d’Anthony, en Hautes-de-Seine. Les championnats d’Europe se sont déroulés avec la présence des meilleurs joueurs masculins et joueuses féminines. Évidemment, la délégation française était dans cette compétition pour réaliser des performances. Description d’un sport de duel en totale obscurité.

Source Crédit Photo : FFHandisport

Showdown, combinaison entre l’air hockey et le tennis de table


Joe Lewis, fondateur d’une discipline parfaite pour les personnes ayant une déficience visuelle ! L’ancien athlète canadien devenu aveugle voulait créer un sport mêlant attractivité et compétitivité. Dans les années 60, il a mis place le Showdown où deux joueurs portant un masque opaque sur leurs yeux, doivent envoyer une balle sonorisée dans le but adverse à l’aide d’une raquette. D’ailleurs, ils doivent se munir d’un gant à cause de la vitesse de l’objet circulaire qui peut atteindre les150 km/h.


Les joueurs s’affrontent en face à face comme au tennis de table, sur une grande table rectangulaire. Cette dernière est séparée par un plexiglas, surélevé de quelques centimes pour que la balle passe, avec des côtes arrondis ressemblant à une patinoire de Hockey sur Glace. La partie se disputent en trois sets gagnants de 11 points. Il faut gagner la manche avec plus de 2 points d’écart sur l’adversaire sinon la limite est au 16e point. Le joueur marque de 2 points en cas de but. Il perd un point si la balle sort de l’air de jeu, touche une partie de son corps ou encore percute le plexiglas.


Source Crédit Photo : IBSA Internation Blind Sport

Le Showdown demande une forte concentration auditive. Les joueurs ont besoin d’un silence total pour rester focaliser sur le bruit de la balle. Il faut donc posséder un contrôle spatial et une adresse technique des gestes en défense et une attaque afin de gagner un match. Très implantée en Europe, cette discipline de duel et de précision s’est emparée de la France au début des années 2000. Il existe aujourd’hui une vingtaine de clubs avec une centaine de licences dans l’Hexagone. Il y a même des compétitions nationales et internationales sur le territoire français. Anthony a accueilli les Européens 2022 dans le complexe sportif de la Croix de Berny avec la présence des stars du Showdown.


Hanna Vilmi, toujours la dominatrice chez les femmes


Le Showdown féminin dominé par une athlète venant du Pays du soleil de nuit ! La Finlandaise Hanna Vilmi écrase de la concurrence depuis une décennie. Entre 2006 et 2019, la sportive de 33 ans réussit à rafler 6 victoires européennes et 2 sacres mondiaux. Cette année, elle fait des étincelles sur des tournois prestigieux. Vilmi a notamment remporté le Coupe de Prague en mars dernier, le tournoi Amber of Liepaja sur la période estivale ou encore le Top 12 européen à Kaiserau. La Finlandaise a tenu son statut intact lors de la finale de l’Euro.


Antye Samoray, victime de la foudre finlandaise. L’Allemande s’est inclinée logiquement lors de la finale contre Hanna Vilmi dans une rencontre à sens unique. La gagnante a empoché le titre en 3 sets, gagnés haut la main (3-0 : 11-3, 12-8, 11-1). Que ce soit face à la Lituanienne Oksana Dobrovolskaja en quart et contre Tanja Oranic en demi-finale, Hanna Vilmi crée l’exploit de perdre aucune manche durant ce tournoi. Contrairement à elle, le n°1 mondial masculin est tombé.


Deniss Ovsjannikovs battu en finale, Pierre Bertrand 3e de l’Euro dans le tableau masculin


Deniss Ovsjaņņikovs faisait la loi avant cette finale perdue ! L’athlète letton, qui trône à la première place du classement mondial, s’est fait surprendre par Krystian Kisiel. En effet, le Polonais a trouvé la parade face à son adversaire pour soulever le titre au terme des 3 sets (3-0 : 11-3, 11-5, 11-6). Ovsjaņņikovs tient toujours sa place de leader bien que la défaite avec notamment des triomphes en tournoi tels qu’aux Pajulahti Games 2022. Sur le podium, le drapeau français flotte à la troisième.


Pierre Bertrand en bronze ! Le Français s’est contentée de cette médaille après son succès au détriment du Lituanien Mindaugas Dvylaitis au terme de la petite finale. Il a logiquement remporté cette partie en 3 sets (3-0 : 12-4, 11-2, 11-9). Après une phase de poule bien négociée, le joueur a sorti en quart le Polonais Krzysztof Sobilo (3-1 : 7-12, 11-5, 11-5, 12-7) mais a concédé la défaite dans le dernier carré contre Krystian Kisiel (0-3 : 5-11, 2-11, 4-11).


A noter que la Française Elvina Vidot a terminé à la 13e place suite à son match gagné contre la Slovène Iveta Vicenová dans le tableau féminin. Par équipe mixte, la France composée de la présence de Jérémy Rivière, finit 6e place de l’Euro. La Pologne est championne d’Europe devant la Finlande et l’Allemagne.

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page