top of page

Les Chiefs, les bouffeurs de temps

3e titre pour les Kansas City Chiefs ! Dans un Superbowl intense et spectaculaire, la formation de Andy Reid a pris le dessus face au Philadelphie de Nick Siriani, dans les dernières secondes, grâce à un field goal d’Harrison Butker (38-35). Pour arriver à ce coup de pied gagnant, la franchise du Missouri a joué la montre avec la balle en main. Pourquoi les Chiefs ne sont pas entrés dans la endzone des Eagles sur l’action de Jerick McKinnon ? Explication sur la gestion du temps au Football Américain.

Être maître du temps


Gagner, c’est avoir le contrôle de l’horloge ! Le Football Américain fascine de nombreux adeptes en raison de nombreux tactiques et stratégies pour avaler des yards jusqu’à l’embout adverse. Focalisée par l’objectif de gagner du terrain, une équipe construit ses actions au regard du chronomètre. En fonction du temps à jouer et du tableau d’affiche, la gestion temporelle s’avère primordiale pour décrocher un succès face à l’adversaire. Lors de rencontres très serrées, l’équipe qui possède le ballon écrit souvent la fin du scénario. Dans le dernier Superbowl, les Chiefs ont tout fait pour marquer à 3 secondes du coup sifflet final.


Ne pas marquer, c’est ne pas arrêter le chronomètre


Avoir le ballon, c’est empêcher l’adversaire de marquer ! Après le touchdown de Jalen Hurts et une conversion à deux points (35-35), précisément à 5 minutes et 15 secondes de la fin du match, les Eagles de Philadelphie avaient une forte probabilité de perdre. Pourquoi ? Parce que les Chiefs ont monopolisé le ballon jusqu’à 3 secondes de la fin. La formation d’Andy Reid a laissé couler le temps tout en progressant sur le terrain. Avec notamment le quarterback Patrick Mahomes monstrueux à la passe et le running back Isiah Pacheco performant à la course, les Chiefs sont allés jusqu’à à l’embout des Eagles sans chercher à inscrire un touchdown. D’ailleurs, l’autre RB Jerick McKinnon aurait pu aller dans l’embout des Eagles de Philadelphie. Mais il a stoppé sa progression volontairement à un yard du but. Une initiative pour garder le contrôle du temps et du score.


Marquer au bon moment, c’est obtenir la victoire


35-35 au score et les Chiefs en possession de la balle à moins de deux minutes du terme de la rencontre ! La formation du Missouri a bouffé les secondes avec le Quarterback Kneel. Ce principe consiste au quarterback de mettre un genou dans le but d’abandonner une tentative de progression et continuer de faire tourner l’horloge. Patrick Mahomes s’est agenouillé à deux reprises avec deux buts principaux : empêcher les Eagles de tenter de récupérer le ballon et avoir la possibilité de marquer le coup de pied de la victoire à 3 secondes de la fin du match. Il y a aussi un intérêt de restreindre le temps de Philadelphie de marquer un touchdown après le field goal réussi d’Harrison Butker (38-35).


La formation de Nick Siriani a été contraint de tenter un gros jeu sur la dernière occasion du match. Le QB Jalen Hurts a dû effectuer un long lancer depuis son propre terrain vers l’embout adverse pour trouver les mains d’un coéquipier. Cette action a été avortée. Les Chiefs ont idéalement joué avec le temps pour s’adjuger une victoire avec intelligence et stratégie. Ceux qui maîtrisent le temps et les règles du Football Américain, ne gagnent pas des matchs mais des titres.


6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page