top of page

Les Allemands rompent le règne de la Belgique

En Inde, le Hockey sur Gazon a été mis à l’honneur en début d’année. Il y a eu la 15e édition de la Coupe du monde masculin dans les villes de Bhubaneswar et Rourkela. La Belgique était annoncée comme une nation favorite pour le titre mondial. Cependant, l’Allemagne a empêché ce rêve de s'exaucer. Récit des Germaniques au sommet du monde !


La Belgique, le mastodonte du Hockey sur Gazon


Les Belges avaient la mainmise sur la discipline après des victoires dans les tournois internationaux depuis 2018. Avec le sélectionneur Shane McLeod, les Red Lions ont réussi à empocher le Mondial 2018 au détriment des Pays-Bas puis ils ont enchaîné en obtenant le sacre lors de l’Euro à domicile, l’année suivante. La Belgique prolonge sa domination sur la scène mondiale à la suite de son triomphe olympique à Tokyo en 2021. Au vu de cette période fluctueuse, les Red Lions avaient de forte ambition légitime dans cette Coupe du monde 2023 avec la présence du sélectionneur Michel van den Heuvel sur le banc après le départ de McLeod.


Les Allemands, barragistes, champions du monde au détriment de la Belgique


Deuxième de groupe au sommet du monde ! La Nationalmannschaft a signé déjà 2 étoiles mondiales à son actif après 2002 et 2006. Les Germaniques, entraînés par André Henning, ont entamé ce mondial 2023 en costume de prétendant. En phase de poule, les Allemands dressaient un bilan de 2 victoires et un match nul en finissant deuxièmes derrière la Belgique. D’ailleurs, dans le cadre de la première confrontation, ils se sont neutralisés (2-2). Alors que les Red Lions se sont qualifiés pour les quarts, les Allemands ont dû faire un match de barrages contre les Français. L’équipe d’André Henning a dominé facilement les Bleus (5-1) afin d’affronter Angleterre en quart. Contre les Anglais, les Allemands ont accédé difficilement au dernier carré après les fusillades (2-2, 4-3 TAB).


Pour défier les Belges en finale, ils ont pris le dessus contre l’Australie (4-3) en comptant sur Niklas Wellen, buteur de la victoire en fin de match. Les Red Lions ont sorti la Nouvelle-Zélande (2-0) en quart et les Pays-Bas en demie (2-2, 3-2). Lors de la deuxième rencontre, les deux nations ont livré une adversité intense durant les quatre périodes. Les Belges ont frappé les premiers en marquant deux réalisations en début de rencontre : Van Aubel Florent (9’) et Cosyns Tanguy (10’). Les Allemands ont sublimement réagi avec une remontée pour passer devant au score grâce à Wellen Niklas (28’), Gonzalo Peillat (40’) et Mats Grambusch (47’). La Belgique, malmenée, a néanmoins égalisé pour arracher la séance de tirs au but grâce à Tom Bonn, deuxième meilleur buteur du mondial (8 buts) derrière Jeremy Hayward (9 buts). Les Allemands ont terminé finalement vainqueurs des fusillades en profitant 3 penaltys loupés des Belges.


Troisième étoile mondiale pour l’Allemagne après une finale à suspense ! La sélection de André Henning a livré un parcours semé d’embûches et réalisé une grosse performance au détriment de la Belgique qui a été contestée durant cette Coupe du monde. Les deux nations européennes se retrouveront prochainement dans le cadre de la Pro League 2023.

コメント


bottom of page