top of page

Le Mercury Phoenix et la vie sans Britney Griner

La saison de Phoenix a été très perturbée par l’absence de Britney Griner. Finaliste de la finale WNBA l’année dernière, le Mercury lutte actuellement pour se qualifier pour les Playoffs 2022. Explication du rendement du Phoenix Mercy sans sa pièce principale.

Coup de tonnerre pour le Mercury et Britney Griner


La guerre Ukraine-Russie a fait mal au sport. D'ailleurs, il y a eu la non-participation des athlètes russes et biélorusse à certaines compétitions prestigieuses comme les Jeux Olympiques d’hiver 2022. Dans ce contexte diplomatique difficile entre l’États-Unis et la Russie, BritneyGriner s’est retrouvée dans la tourmente. L’Étasunienne a été condamnée par la justice russe pour une affaire de stupéfiant.


Le Mercury perd un élément important au sein de son effectif. Lors de l’intersaison, BritneyGriner a l’habitude de jouer au sein de formations européennes ou en Chine. D’ailleurs, en février 2022, la joueuse de Phoenix devait intégrer l’équipe d'Ekaterinbourg où elle a déjà évolué auparavant. Cependant, dès sa sortie d’avion sur le sol moscovite, Griner s'est fait arrêter en possession d’une vapoteuse contenant du cannabis. Arrêtée pour trafic de drogue, elle a été condamnée par la justice russe à 9 ans de prison, mais aussi à un million de roubles d'amende (soit 16.000 euros). Phoenix devait donc jouer sans utiliser sa pièce maîtresse.


Le Mercury à la lutte pour les Playoffs


Finaliste de la WNBA 2021, le Phoenix Mercury a perdu le titre et sa série face au Chicago Sky (1-3). La franchise d’Arizona avait néanmoins brillé, lors de la saison régulière et en Playoffs, grâce à la présence de BritneyGriner auteure 20 points de moyenne sur cette saison. Imposante avec une taille 2 m 06, la pivot de 31 ans était très influente dans le jeu du Mercury par ses qualités physiques pour prendre les rebonds et marquer dans la raquette. Avec la meneuse Diana Taurasi, elle forme un duo parfait sur le parquet de la WNBA. Sans Griner, le Mercury a perdu en vitesse.


Saison moyenne pour la formation de Vanessa Nygaard (succédant à Sandy Brondello coach du New York Liberty) ! Phoenix doit arracher sa qualification pour la phase éliminatoire sur les dernières rencontres. La franchise dresse un bilan décevant de 14 succès et 20 revers. Victoire obligatoire pour le Mercury (deux matchs à jouer) qui se classe actuellement 10e de la saison régulière juste derrière Atlanta Dream, Minnesota ou encore New York Liberty.


Un être vous manque et presque tout s'écroule. La performance de l'année est révolue pour le Mercury. Phoenix a dû faire la saison sans Britney Griney, victime de la justice russe en pleine guerre territoriale et diplomatique. La franchise veut néanmoins obtenir les derniers billets des Playoffs avant la fin de la saison régulière même le bilan n'est pas glorieux.

Comentários


bottom of page