top of page

Le Kabaddi, le jeu de chat indien

Depuis quelques années, une discipline originale s’est installée dans le paysage sportif. Issue de l’Inde ancestrale, le Kabaddi s’évère un jeu très attractif dans le pays au même titre que le Cricket. Cette pratique surprenante est devenue professionnelle. En effet, depuis 2014, il existe une ligue indienne dans laquelle de nombreuses équipes se disputent le titre national. Voici l’histoire particulière du Kabaddi.


Kabaddi, un jeu sans oxygène

Les prémices de la discipline


Sans avoir de précision exacte concernant la date de création, cette discipline remonte à la Préhistoire. D’après la fédération indienne du Kabaddi, elle prend racine, il y a 4 millénaires sur les terres anciennes de l’Inde. Ce serait un évènement en zone de guerre qui donnerait naissance à la discipline. D’après un livré sacré de l’Inde nommé Mahabharata, on retracerait l’histoire d’un soldat qui a réussi, avec ses propres moyens, à mettre en échec les sept défenses du camp adverse lors de la bataille de Kurushetra. Le Kabaddi a vécu une véritable expansion dans l’Asie du Sud, notamment au Pakistan, au Bangladesh, au Sri Lanka et dans les États indiens du Maharashtra.



Illustration venant du livre du Mahabharata, recueil de textes épiques de la mythologie hindoue (Source : Wikipédia)

Très populaire en Asie du Sud, le Kabaddi se caractérise comme une discipline sociale. Dans les classes défavorisées, cette pratique sportive est largement plébiscitée. Les personnes, qui y jouent, trouvent leur bonheur avec une touche de divertissement, de compétitivité et de dépassement de soi. En aparté, cette pratique a fait son entrée dans la pop culture par le biais d'une série animée japonnaise. Burning Kabaddi met en scène le jeune Tatsuya Yoigoshi qui fait partie d'une équipe de Kabaddi.


Contrairement au Cricket, le Kabaddi détient un facteur de sociabilité puis que le collectif peut primer sur l’individu dans le jeu. « Retenir son souffle » est une traduction française signifiant Kabaddi, un mot provenant de l'hindi. À première vue, on pourrait se considérer ce sport comme un jeu de cours de récréation comparable au chat ou à la balle au prisonnier. Le Kabadi possède une dimension physique très important puisqu'on peut distinguer des aspects combatifs, avec un mélange de lutte et de rugby. Dans ce sport, la règle du jeu est simple à comprendre : toucher pour gagner des points.


Le fameux jeu du chat et de la souris sur le terrain


Sur un terrain rectangulaire de 13 mètres sur 10, le Kabaddi oppose deux équipes de 12 joueurs (dont 7 sur le terrain) qui ont le but d’éliminer leurs adversaires en les touchant, à tour de rôle. Les deux opposants disposent de deux manches de 20 minutes, avec une mi-temps d’une durée de 5 minutes. Désigné par son équipe, un chasseur doit se confronter aux 7 défenseurs adverses. Sa fonction est de toucher un maximum d’adversaires dans son camp ennemi puis revenir dans sa partie de terrain en franchissant la ligne médiane. Cependant, il est obligé d’émettre aucune respiration. Pour s’assurer que le chasseur n’inspire et expire pas, ce dernier crie le mot “Kabaddi” durant une trentaine de secondes.


Ce simple jeu propose une dimension tactique intéressante liée aux déplacements. Confronté à 7 joueurs qui appliquent de nombreuses combinaisons défensives, le chasseur doit possède une acuité visuelle et un sens du jeu pour à la fois toucher et revenir dans son camp. Dans l'ideal, il fait preuve d’une rapidité d’exécution puisqu’au moment de toucher un adversaire, il doit éviter de se faire plaquer ou attraper par les défenseurs. D’ailleurs, ces derniers se mettent en arc de cercle en se tenant la main, face au chasseur. Cette disposition permet de suivre les mouvements de l’attaquant, de gauche à droite, mis sous pression. En cas d’immobilisation du chasseur, les défenseurs l’éliminent, sans doute fois, tenir ou arracher son maillot. Le Kabaddi se caractérise comme une pratique insolite mais comporte néanmoins des traits sportifs avec une fédération et un championnat prestigieux.


L'Inde, pays organisateur et dominatrice du Kabaddi


Une fédération et une ligue


Ce sport très indien trouve la lumière de façon internationale lors des Jeux Olympiques 1936 à Berlin. Le Kabaddi s'est structuré récemment avec la création de la fédération en 2004. L'Inde va être une lieu de compétitivité pour la discipline avec la mise en œuvre d’une ligue professionnelle. En 2014, la Vivo Pro Kabaddi voit la lumière. Cette idée de ligue a vu le jour grâce à la popularité de la pratique lors des Jeux Asiatiques en 2006. Ce championnat se calque sur un format comme la NBA ou la NHL avec une saison régulière et une phase à élimination directe. Cette ligue peut être semblable au championnat de cricket, Indian Premier League. Actuellement, 12 franchises font partie de la Vivo Pro Kabaddi telles que Patna Pirates, Bengaluru Bulls ou encore Dabang Delhi K.C. En 8 éditions disputées, Patna Pirates détient le plus grand nombre de titres (3).



L'Inde, la nation incontestée


À l’instar de la ligue, le Kabaddi comporte aussi une compétition internationale avec l’apparition d’une Coupe du monde pour les hommes et pour les femmes, mise en place par l’IKF depuis 2004. Seulement, 3 éditions ont été organisées. Chez les hommes, l’Inde est la nation la plus titrée avec 3 sacres mondiaux. Les Indiens ont notamment battu l’Iran lors des trois finales (55-27 ; 29-19 ; 38-29). Ces victoires ont été remportées avec l'influence des meilleurs joueurs de cette discipline comme Pardeep Narwal, Pawan Kumar ou encore Anup Kumar.


Source :


https://www.youtube.com/watch?v=g3B6JP9938Q (Le Kabaddi : immersion dans ce sport populaire indien, la chaîne Youtube : En(Quête) de sport

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kabaddi (Le Kabaddi, Wikipédia)

https://www.prokabaddi.com (Vivo Pro Kabaddi)



561 vues0 commentaire

Comments


bottom of page