top of page

La VAR aurait-elle détruit la carrière d'Inzaghi ?

Dernière mise à jour : 3 août 2022

Pour tous les amateurs de football, l’arbitrage vidéo aurait pu corriger de nombreux scandales comme la main de Dieu entre l’Angleterre et l’Argentine. Cette utilisation est apparue pour signaler notamment les hors-jeu. L’Italien Filippo Inzaghi était un attaquant qui inscrivait très souvent ses buts en étant en position irrégulière. En prenant en compte les nouvelles règles depuis l’instauration de la VAR, le renard des surfaces aurait-il jouer au haut niveau avec cette technologie ? Octogone, la machine vs l’homme !


Inzaghi, l’homme né hors-jeu


20 ans de carrière faite d’intelligence et de malice dans la surface de vérité. Filippo Inzaghi a connu une carrière florissante en endossant la tunique des grands clubs italiens tels que la Juventus de Turin et surtout le Milan AC. D’ailleurs, il possède un palmarès rempli avec deux Ligues des Champions, de nombreux titres nationaux et aussi la Coupe du Monde en 2006. Surnommé Pippo, l’Italien s’est fait un nom en tant que le meilleur finisseur devant le but. Un opportuniste qui écœurait les adversaires sur le terrain. À l’instar de Ruud van Nistelrooy, Roy Makaay ou encore David Trezeguet, Inzaghi fait partie des joueurs qui sont attirés par le but.


Il possède la science de marquer dans n’importe quelle position et peu importe la manière. Très rusé dans le jeu, il arrive à tromper les arbitres en obtenant des fautes ou perdant du temps alors que son équipe a le score en sa faveur. Capable de se libérer facilement du marquage des adversaires, il sent toujours les coups et les joue à fond. Attaquant de profondeur, il flirte toujours avec les limites du hors-jeu pour devancer les défenseurs adverses. D’ailleurs, il est souvent en position irrégulière pour inscrire des réalisations, mais jamais signalé par le corps arbitrage. Les arbitres de touche se font tromper par le déplacement très subtil et astucieux du joueur qui réussit à chaque fois ce qu’il entreprend. Mettant KO les arbitres, l’homme, qui squattait dans la surface, casserait-il la machine de la vidéo ?


La technologie d’arbitrage, la vertu de la justice...


La VAR, un outil qui repère les hors-jeu plus vite que son ombre. Instauré par l’International Football Association Board qui régit les lois de la discipline, l’arbitrage vidéo devait être un poids favorable pour soutenir le garant du jeu. Son utilisation est un moyen de corriger des décisions erronées. L’arbitrage vidéo a été créé pour mettre en lumière notamment les fautes de main dans la surface et les hors-jeu. L’arbitre central peut visionner à plusieurs reprises une action litigieuse pour se donner son propre avis et donner une sanction juste au regard de la gravité de la faute commise ou non. Cependant, la VAR suscite encore des polémiques en raison de son utilisation.


Cette technologie arbitrage crée de la discorde à cause de sa perfection. En effet, la VAR arrive à détecter un hors-jeu aux millimètres ce qui met en colère le monde du football. En Angleterre, les observateurs ont livré leur mécontentement vis-à-vis d’une machine qui semblerait dénaturer l’esprit du jeu. De nombreux buts ont été refusés dans le championnat anglais, lors de la première année d’apparition de la VAR, pour des hors-jeu indétectables à vitesse réel et même au ralenti. Le football connaît une grande évolution pour faire progresser le jeu, pourtant, il est encore difficile de trouver une harmonisation concernant les lois et l’arbitrage.


... mais perfectible à cause des règles


Si Pippo Inzaghi continuait à jouer sur un terrain football, il pourrait encore tromper le corps arbitral. L’ancien renard des surfaces du Milan AC marquerait des buts hors-jeu en toute légalité grâce à la VAR. Pour la lisibilité et de compréhension, les grandes instances footballistiques ont décidé de faire des modifications des règles pour permettre une bonne utilisation de cette technologie. Par exemple, Inzaghi pourrait marquer en position irrégulière si la passe d'un coéquipier est déviée par un adversaire. Cette configuration s’est déjà produite dans le cas M’Bappé contre l’Espagne en Ligue des Nations en 2021.


Au cours d’une action, il pourrait aussi profiter de sa position irrégulière sans jouer le ballon pour permettre à un coéquipier de marquer. Vinicius avait ouvert le score contre Liverpool en finale de Ligue des Champions sur un centre au cordeau de Valverde alors que Benzema était clairement hors-jeu. Filippo Inzaghi, au vu de son intelligence de déplacement dans le jeu, s’adapterait à ce nouvel arbitrage bien que la précision de cette technologie. La machine peut probablement battre les hommes, mais, perdrait sa confrontation contre ce joueur né hors-jeu.


Pour gagner un match, on peut utiliser les règles d’une discipline par rapport à son style de jeu. Jouer aux règles à son avantage s’avère une capacité très lucrative avec l’exemple du footballeur Filippo Inzaghi. Maître des opportunités et serial buteur devant le but, ce 9 à l’ancienne possédait l’art de déplacer et de tromper au bon moment. Face à l’arbitrage vidéo, il aurait sans doute mis à ses pieds en s’accommodant sur les nouvelles législations sur le hors-jeu. On apporte un avis négatif sur Inzaghi, son aspect à jouer au cœur du jeu. En effet, le football a subi des nombreuses mutations en termes de jeu. Dans cette époque, la rapidité est assez prononcée sur le terrain sur lequel les joueurs doivent dépasser leur rôle initial. Donc, l'Italien aurait battu la VAR mais pas le football d’aujourd’hui.

Comentarios


bottom of page