top of page

Handball Féminin : la trajectoire fluctuante du Brésil

Dernière mise à jour : 4 janv. 2022

Meilleure équipe féminine en Amérique du Sud, le Brésil a vécu une énorme baisse régime sur le plan mondial après son exploit en 2013. La formation auriverde a eu de nouvelles ambitions concernant le mondial disputé en Espagne. Petite virée sur les terrains de handball brésilien.

Le handball au Brésil


Jouer avec un ballon est une véritable religion au Brésil. Contrairement au football, futsal ou au volley, le handball s’avère une discipline marginale dans le pays de l’Ordre et du Progrès. Pour cause, dans la presse, le jeu à sept ne fait pas de l’audience auprès du lectorat. À l’école, la pratique n’est pas encore trouvée son public. Lorsque les jeunes brésiliennes font des cours de sport, le football est largement aimé. D’ailleurs, la majorité rêve de faire une carrière professionnelle sur une pelouse que sur une salle. Au Brésil, le handball est très récent.


C’est dans les années 30 qu’on voit les premières traces. Des immigrés allemands ont fait découvrir le handball au Brésil. Essentiellement pratiqué à Sao Paulo, le handball s’est répandu sur tout le territoire grâce à un Français. Le professeur de sport français, Auguste Listello, a eu un rôle très important dans la démocratisation de la discipline sur tout le territoire brésilien. Dans les années 70, le handball s’est développé progressivement avec des compétitions telles que la Coupe du Brésil et la fondation d’une fédération. À partir de la fin du XXe siècle, les femmes sont devenues le porte-drapeau du handball brésilien.


Montée progressive des Auriverde sur la scène mondiale


Hormis le sacre historique au Mondial 2013, les Brésiliennes se sont imposées sur ses terres. La formation féminine a commencé son ascension dans son continent. Depuis l’année 1997, les Auriverde ont remporté les six dernières éditions des Jeux Panaméricains et été titrées à 10 reprises au Championnat panaméricain. Maître dans son continent, le Brésil a fait du chemin pour être sur le toit du monde. Les premières participations au Mondial ont été difficiles.


Dans l’élite mondiale, les Brésiliennes ont terminé parmi les dernières en 1995, pareillement en 1997. En 2001, le Brésil a atteint les huitièmes de finale et obtenaitla 7e place en 2005. À domicile en 2011, la nation sud-américaine a réussi à accéder aux quarts de finale. Devenues une équipe importante sur la carte du handball mondial, les Auriverde ont décroché leur première étoile de leur histoire en Serbie.


Le sacre mondial en 2013


Comme dans les précédentes éditons, le Brésil faisait partie des bonnes nations, sans plus, lors du championnat du monde en Serbie. Cependant, lors de la phase de groupe, la sélection entraînée par MortenSoubak avait fait carton plein. 5/5 en battant notamment la Serbie (25-23) et Danemark (23-18). Premier du groupe B, les Brésiliennes ont éliminé les Pays-Bas (29-23) en 8e de finale. Avec la grande influence d’Alexandra Nascimento, meilleure buteuse de la sélection, elles ont franchi les obstacles les uns après les autres. En quart, le Brésil a sorti la Hongrie (33-31) après prolongation puis s’est débarrassé du Danemark pour jouer la finale contre le pays hôte.


Ambiance étouffante, finale euphorique avec 20 000 personnes en faveur de la Serbie. Dans cette finale, le Brésil a dû subir une énorme pression durant les 60 minutes. Bien que cette atmosphère très hostile, la formation de MortenSoubak a bien négocié cette rencontre importante après avoir gagné la premier mi-temps (13-11). Malmenée par l’activité de la massive pivot serbe Dragana Cvijic (5 buts), la défense a néanmoins tenu le choc par la suite avec l’aide la demi-centre Deborah Nunes et les arrêts de Barbara Arenhart (11). Dans la zone offensive, Alexandra Nascimento a réussi à mettre en échec, à 7 reprises, la gardienne Katarina Tomasevic (11 arrêts). Aidé par notamment Fernanda Da Silva et Ana Rodrigues auteures chacune de 4 buts, le Brésil a douché la Serbie (22-20) à Belgrade en devenant le deuxième pays non-européen à être champion du monde après la Corée du Sud en 1995.


Retour à l’anonymat


Le titre de 2013 aurait permis au Brésil d’imposer durablement parmi les cadors. Cependant, les désillusions se sont enchaînées. Au mondial de 2015 au Danemark, les Auriverde se font éliminer dès les 8es de finale par la Roumanie (22-25) alors qu’elles ont pris la première place de leur groupe avec 4 victoires et une défaite. Ensuite, au championnat de monde 2017 en Allemagne, l’équipe sud-américaine est sortie de la compétition en phase de groupe avec 1 victoire en 5 matchs. Même constat en 2019 au Japon avec une triste 5e place dans le groupe B. Pas au niveau en raison d’un groupe très ardu aux JO de Tokyo, le Brésil s’est rattrapé au dernier tournoi international en Espagne.


6e place au mondial 2021


Revoici le Brésil en bonne forme en Espagne depuis le titre de champion du monde en 2013. En tour préliminaire, la formation brésilienne, dirigée par l’Espagnol Jorge Dueñas, a dressé un bilan de 3 victoires en 3 matchs dont un succès contre la Croatie (30-25). Lors du tour principal, les Brésiliennes ont enchaîné une nouvelle victoire face à l’Autriche (38-31) et l’Argentine (24-19). Finalement, le Brésil a quitté la compétition suite à son revers contre le Danemark malgré les 10 buts inscrits par Adriana Cardoso. Le pays sud-américain termine au 6e rang du mondial avec 5 succès conquis et 2 défaites.


Pour rappel, la Norvège est devenue championne du monde en Espagne suite à sa victoire la France (29-22). C’est le 4e titre pour les Scandinaves qui ont fait plier les Français lors d’une deuxième mi-temps à sens unique avec notamment l’influence de Henny Reistad, auteure de 6 réalisations dans la rencontre. Championne olympique, il y a quelques mois, la formation d’Olivier Krumbholz n’est pas parvenue à faire un doublé histoire malgré une première période de bonne facture. À la troisième place, on y trouve le Danemark, victorieux du pays hôte, l’Espagne (35-28).


Source :


https://handnews.fr/2014/bresil-handball-cherche-encore-place/ (Le Brésil se cherche encore sa place, Handnews)

https://www.persee.fr/doc/insep_1241-0691_2003_hos_1_1_1721 (L'Institut national des sports de 1945 à 1976 : du militantisme sportif à l'organisation rationnelle d'une politique sportive, Persée)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Championnat_du_monde_féminin_de_handball_2021 (Championnat du monde féminin de handball 2021, Wikipédia)

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page