top of page

Final 5 WSL 2022 : Stephanie Gilmore et le parcours de la combattante !

Dernière mise à jour : 26 déc. 2022

Outsider lors de cette dernière saison du WSL 2022, Stephanie Gilmore a créé la surprise en soulevant le titre. Légende du Surf, l'Australienne est revenue à la lumière. Elle a déjoué les pronostics lors du Final 5 sur le spot du San Clemente en Californie bien que une grosse concurrence pour le sacre. Décryptage de la quête victorieuse au titre de Stephanie Gilmore.

Stephanie Gilmore dans l'histoire du Surf Féminin


Quand on nomme les déesse aquatiques du Surf, les connaissances doivent citer Stephanie Gilmore. Cette dernière a marqué la discipline par son nombre de titres sur le circuit mondial du WSL. Elle a empoché 8 sacres au Championship Tour depuis son entrée dans l'élite mondiale en compétition à l'âge de 17 ans. Âgée de 34 ans, la surfeuse a inscrit son empreinte dans l'histoire en dépassant Layne Beachley, championne à 7 reprises. Elle devient l'athlète la plus titré suite à son sacre au Final 5 en Californie en franchissant des obstacles vertigineux.


5e de la saison régulière et qualifié au Final 5


Dans la première phase de la saison 2022, l'Australienne ne partait pas favorite pour le titre. Face à des Carrisa Moore (championne en titre), Carolina Mark ou encore Johanne Defay, Stephanie Gilmore ne semblait pas de tailler bien une performance honorable. D'ailleurs, elle s'est classée à la cinquième position en marquant 46, 370 points. Elle s'est offert une victoire lors de l'étape 7 au Surf City El Salvador Pro à l'issue d'une finale gagnée par l'Étasunienne Lakey Peterson (13,00 - 10,67). Dernière qualifiée pour le Final 5 aux côtés de Carissa Moore, Brissa Hennessy, Johanne Defay et Tatiana Weston-Webb, Stephanie Gilmore devait entamer le parcours de la combattante pour soulever le titre.


8e titre de championne du Championship Tour au Final 5 à San Clemente.


Depuis 2 saisons, la WSL a mis en œuvre un nouveau format de compétition en deux phases. Auparavant pour gagner le titre, il suffisait de terminer premier du classement à l'issue d'un nombre d'étapes déterminées. Dorénavant, on doit gagner un tournoi parmi les 5 meilleurs après avoir obtenu une qualification à l'issue de la première partie de la saison. Stephanie Gilmore a profité de ce nouveau fonctionnement compétitif pour tirer son épingle du jeu. Dans le cadre du Final 5, elle a dû néanmoins faire plus de duels que les autres en raison de son classement.


Gilmore s'est confrontée d'abord à la Costaricienne Brisa Hennessy ! Dans des conditions climatiques optimales avec un vent parfait, elle s'est imposée contre son opposante dominatrice dans ce duel. En effet, cette dernière se dirigeait vers la victoire mais a lâché sa priorité à Gilmore qui a profité de la dernière vague pour arracher la victoire à 40 secondes de la sirène (14,76-14,33). Elle a ensuite bravé la Brésilienne Tatiana Weston-Webb (15,30-14,87) avec notamment deux vagues bien notées coup sur coup (7,00 et 8,30). La Français Johanne Defay a dû s'incliner face à la tempête Gilmore. L'Australienne a remporté cette confrontation haut la main en marquant un total de 16,83 points accumulés grâce à ses 2e (8,00) et 4e (8,83) passages sur la vague. Defay, inscrivant 10,53 points, a vu son rêve de titre mondial brisé par Stephanie Gilmore qui a fait face à la reine actuel Carissa Moore.


Moore-Gilmore, une finale de légendes en deux manches ! Au vu de sa saison parfaite, Carissa Moore partait favorite pour s'offre un nouveau sacre sur le circuit mondial. Contre toute à attente, Stephanie Gilmore a déjoué les pronostics. Cette dernière a haussé le ton contre Moore en remportant la première manche (15,00-10,90) grâce notamment à un début tonitruant avec un passage noté 8,33. Dominée lors du premier duel, la champion 2021 a cédé dans la confrontation suivante face à une Gilmore intouchable. L'Australienne a fait encore la différence avec assurance et détermination (15,23 -11,97). Elle a produit ses deux meilleures notes en 5 passages et pour obtenir un 8e sacre de sa carrière en WSL.


Gilmore, la GOAT au féminin des vagues ! La surfeuse de 35 ans élargit son empreinte dans le surf. Ce titre est colossal au vu du parcours en sortant toutes les concurrentes. Cet format du Final 5 a permis à Stephanie Gilmore de créer un véritable exploit. D'ailleurs Italo Ferreira, 4e de la première partie de saison, a failli réussir le même coup. Cependant, il se fait battre logiquement en finale contre son compatriote brésilien, Filipe Toledo.

10 vues0 commentaire

Comments


bottom of page