top of page

Le duo AS Monaco/ASVEL, le drapeau français en Euroligue !

Dernière mise à jour : 4 janv. 2022

Les Français en force dans cette saison 2021-2022 d’Euroligue. Les deux clubs ont affronté les meilleures équipes du Vieux Continent avec quelques faits d’armes. État des lieux des représentants tricolores dans cette ligue prestigieuse !

Monaco et l’ASVEL dans l’élite européenne


C’était l’annonce surprise de cette édition 2021-2022 ! L'AS Monaco Basket intègre l’Euroligue après sa victoire dans la deuxième division européenne. Les Monégasques se sont offert l’EuroCup 2021 en prenant le dessus sur les Russes de l’UNICS Kazan. Lors de cette finale en deux matchs, la Roca Team s’est imposée en terres russophones (89-87) et a récidivé au retour (86-83) dans l’enceinte de Gaston-Médecin pour s’emparer du premier sacre européen de son histoire. Le club du Rocher succède donc à Limoges CSP, dernier club français à avoir remporté l’EuroCup en 1988. Ce succès historique permis à Monaco de rejoindre à l’élite européenne avec le soutien d’un homme d’affaires ukrainien.


Sergey Dyadechko, l’homme qui a porté l‘AS Monaco au sommet ! En tant que mécène, le richissime Ukrainien a fait son entrée au club en 2012 alors que l’équipe de basket croupissait dans l’ombre en quatrième division nationale (National 2). Il s’est beaucoup investi en assistant aux rencontres du club avec les supporters, analysant le jeu et les statistiques des joueurs et mettant sa pierre à l’édifice concernant le recrutement. En construisant un projet solide sur la longue durée, Dyadechko et Monaco ont grimpé pas à pas, avec la fondation d’un effectif très fort, pour faire partie des mastodontes du basket français aux côtés de l’ASVEL.


Alors que la place de Monaco est incertaine pour la saison suivante, celle de l’ASVEL devient permanente. Le club du président Tony Parker a obtenu un accord de principe à l’issue de négociations auprès des représentants de l’Euroligue, pour une licence d’une longue durée. En effet, le club restera une dizaine d’années dans la ligue après une saison honorable. L’édition précédente, l’équipe de Villeurbanne s’est positionnée à la 14e position en dressant un bilan de 14 victoires et 21 défaites. Les Lyonnais espèrent renouer au Final Four après l’année 1997.


La course vers phase finale à mi-saison


Moyen bon pour les Français dans cette saison régulière. Les Lyonnais et les Monégasques ont le souci d’enchaîner les bonnes performances sur la longue de la durée. Néanmoins, les deux équipes ont réalisé de sacrés exploits.


Démarrant cette saison régulière avec 3 victoires en 3 rencontres, L’ASVEL a donné le ton suite notamment à son succès face au tenant du titre, les Turcs d’Anadolu Efes (75-73), en octobre dernier. Par la suite, la formation de T.J Parker s'est surpassé en faisant tomber le Panathinaïkos en Grèce (84-70) et triomphant contre le CSKA Moscou (70-68). Le club de Villeurbanne a vécu ensuite une période difficile avec seulement deux victoires glanées en 9 matchs. Au terme de la 17e journée, les Lyonnais se classent au 9e rang avec 8 succès et 9 revers. Ils sont toujours en course concernant une place aux Playoffs, contrairement à l’AS Monaco.


Le club du Rocher s’est distingué par quelques coups d’éclat à l’image du triomphe face au Pana (75-63) lors de la première journée. Ils ont fait aussi un énorme exploit en corrigeant le CSKA Moscou. Malgré ses belles performances, la réalité a rattrapé les Monégasques vite rentrés dans le rang. En raison notamment d’une série de 5 défaites de suite dans cette saison régulière, l’AS Monaco de Zvezdan Mitrović (licencié et remplacé par Saša Obradović) ne s’avère pas encore solide pour prétendre à une place en phase éliminatoire en se positionnant à la 14e place (11 défaites et 7 succès).


Source :


https://www.euroleague.net/main/standings (Classement de la saison régulière, le site de l'Euroligue)

https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Lyon-villeurbane-obtient-une-licence-permanente-en-euroligue/1263939 (L'ASVEL obtient une licence permanente en Euroligue, le site de l'Euroligue)





Comments


bottom of page